logo

La peinture dans le sang: entrevue avec artiste Patricia Méthot

La créativité fait partie de chacun d’entre nous à différents degrés. Certaines personnes ont la chance de travailler dans un domaine créatif où elles utilisent l’hémisphère droit de leur cerveau chaque jour. Par contre, d’autres ne peuvent que laisser parler leur créativité qu’une fois le travail terminé. Nous avons récemment rencontré l’artiste montréalaise Patricia Méthot pour avoir un aperçu de ce qui se passe dans sa tête, dans son studio et dans sa garde-robe! Elle nous parle de ses peintures, de son emploi à temps plein et de celui d’artiste à temps partiel.

Dynamite Clothing peinture

Qui est Patricia Méthot?

Hahaha, mais quel nom sérieux! Patricia Méthot est une personne créative qui se passionne pour les relations entre les êtres humains et leur environnement. Elle est émotive et c’est une grande rêveuse; elle aspire à un monde pacifique et elle croit que l’optimisme est la clé de tout. Patricia prend des risques (parfois… souvent!) et elle voit toujours le bon côté des choses.

Parle-nous de tes œuvres!

Mon art représente mon interprétation des moments éphémères du quotidien. En d’autres mots, il raconte une histoire. L’histoire de gens, d’endroits et de relations. Tout le monde voit la vie d’une façon différente après avoir vécu des expériences qui nous ont transformés. Ce sont ces moments que j’essaie de transposer dans mes peintures. En combinant les couleurs et en utilisant différents techniques, je créé des œuvres authentiques et enjouées. Je perçois mon art comme une réaction impulsive face au quotidien, une façon de s’évader des contraintes de la réalité.

Dynamite Clothing peinture

Quand as-tu commencé à peindre?

C’est un peu comme de me demander quand j’ai commencé à marcher ou à nager… J’ai toujours peint, dessiné ou créé. Plus petite, je n’étais pas attirée par la télé ou les jeux vidéo comme les autres enfants. J’aimais m’amuser avec des crayons de couleur, de la gouache ou des pastels et faire des collages en tout genre. Ma grand-mère et ma mère sont aussi des artistes, donc ça faisait partie de mon enfance!

Au début de ma vingtaine, j’ai décidé de me concentrer sur la peinture. Quelques années plus tard, plus précisément en 2013, j’ai officiellement lancé mon site Web et mes différentes plateformes de médias sociaux.

Où trouves-tu ton inspiration?

Tout peut m’inspirer! Nous sommes bombardés par tellement de messages et d’images que je trouve chaque jour quelque chose d’inspirant. Mon art reflète ma vie quotidienne; il représente ma relation avec les autres et une interprétation de mes pensées. Par contre, j’ai réalisé que les saisons avaient beaucoup d’impact sur mon état d’esprit.

Comment décrirais-tu ton art en 3 mots?

Enjoué, authentique, émotif.

Quelles techniques utilises-tu?

J’utilise principalement la peinture acrylique. J’ajoute aussi parfois des collages avec des transferts de photos.

Dynamite Clothing peinture

As-tu fait des études pour devenir artiste?

J’ai fait des études en arts visuels au Cégep de l’Outaouais. Puis, j’ai quitté mon patelin pour la grande ville de Montréal! J’étais déchirée entre mes deux passions : la mode et l’art. Je suis donc allée faire un baccalauréat en Design de mode et Marketing à l’École supérieure de  mode de Montréal. J’aurais aimé continuer mes études en art, mais à ce moment, je voulais en apprendre davantage sur l’industrie de la mode.

Comment trouves-tu l’équilibre en être artiste et travailler à temps plein?

Je n’y arrive pas!!! J’ai l’impression que je ne peins ou que je ne crée pas assez. C’est difficile de se consacrer à sa passion en parallèle avec une vie professionnelle. Par contre, j’essaye de toujours trouver des façons de m’évader de ma vie professionnelle et de garder du temps pour la peinture. Mon art est un peu comme une thérapie. C’est là que je m’évade de ce monde stressant, coincé et constrictif dans lequel nous vivons!

Où peins-tu?

J’ai réservé une section de mon appartement pour ça. J’ai choisi cet appartement en particulier en raison de ses grandes fenêtres! Il est hyper ensoleillé en après-midi.

Dynamite Clothing peinture

Écoutes-tu de la musique quand tu peins? Si c’est le cas, quels artistes écoutes-tu?

Toujours! La musique reflète mon état d’esprit et guide ma vie. La musique, c’est de la poésie et elle fait absolument partie de mon processus artistique. Quand je me sens romantique ou dramatique, j’adore écouter du folk indie ou du rock alternatif comme Bon Iver, Radiohead, Lapsley, Honne, St.Lucia ou Chet Faker, pour ne nommer que ceux-là. Quand j’ai envie de faire la fête ou que je suis heureuse, j’écoute de l’indie pop et de la musique électronique. Dans ces moments-là, vous pourriez me surprendre à danser toute seule en peignant!

Quelle est ton œuvre préférée?

Je les aime toutes, mais dernièrement, j’ai commencé à créer des fleurs abstraites que j’aime vraiment! C’est une phase très positive pour moi; je créé de grosses fleurs qui éclosent dans des couleurs éclatantes. C’est hyper stimulant!

Qui sont tes artistes préférés?

Quelle question difficile; il y en a tellement! Des artistes de rue, en passant par des designers et des illustrateurs, c’est difficile pour moi de dire lequel je préfère. En matière d’artistes connus, j’apprécie tout particulièrement le travail de Cézanne, Matisse et Picasso. J’ai étudié leurs œuvres et je les considère comme des génies. Parmi les artistes contemporains, j’ai toujours admiré Orlan. Son travail et son narratif du corps qui devient de l’art est hyper intéressant. Chez les artistes émergents, j’adore le travail d’Olivia Charmain. Elle a beaucoup évolué au cours des 8 dernières années et c’est captivant de voir son parcours! Dernièrement, le travail de Heather Day a piqué ma curiosité. Je trouve que nos processus artistiques sont similaires et j’adore la façon dont la nature est traduite dans ses œuvres abstraites.

Dynamite Clothing peinture

Comment décrirais-tu ton style personnel?

Je craque pour les accessoires massifs, sinon, j’aime les choses plus subtiles. Mon style n’est pas très coloré : je mise sur le noir, le gris et le blanc. De plus, j’adore inclure des coupes et des textures d’inspiration vintage à mon look.

De quoi es-tu la plus fière?

D’être une femme indépendante et forte.

Quel conseil donnerais-tu à la Patricia de 18 ans?

J’aimerais lui dire que tout est éphémère : l’amour, le bonheur, le succès, la connaissance, le rêve… Je lui dirais d’arrêter de s’en faire avec ce que les gens pensent. Fonce, sois curieuse, ose et parfois, laisse aller de belles choses pour en découvrir d’autres encore plus incroyables!

Dynamite Clothing peinture